API culture day 2019 : le compte-rendu de la journée

Découvrez ou redécouvrez les réflexions et les échanges à retenir de cet événement. 

Le 28 juin dernier, nous étions au Musée des Beaux-Arts pour le premier API culture day organisé en collaboration avec We Are Museums. Durant cette journée de réflexion et d’inspiration autour de l’utilisation des API dans la culture, nous avons tenté de répondre à la problématique suivante : comment les API et l’IA peuvent-ils transformer la médiation ? 

Une vingtaine de professionnels de la culture ont planché sur cette question, éclairés par les interventions de nos trois experts : Isabelle Reusa, Philippe Rivière et Diane Drubay que nous présentons ci-dessous. 

 

Diane Drubay – Les possibilités infinies de l’ouverture des contenus et des API ouvertes pour les musées

 

Diane à fondé We Are Museums en 2012 pour accélérer la transformation des musées au niveau international. En véritable conductrice du changement social et environnemental elle contribue à développer une nouvelle vision des musées et de leur future.

« Ouvrir les données d’une institution culturelle c’est bien plus que numériser des oeuvres tombées dans le domaine public. C’est se demander comment on peut utiliser ces collections d’une autre manière, créer une société durable et ouverte. Il faut se demander quel est le potentiel humain, social, écologique derrière l’ouverture des collections. Ouvrir ses données c’est transformer des vies et, j’ose même dire, sauver la planète. »

« L’engagement des publics est complètement favorisé par l’ouverture des données. Nous avons commencé à vraiment comprendre que le public pouvait interagir, utiliser et même intégrer les contenus d’une collection dans la vie quotidienne. »

Diane Drubay

Écoutez son intervention sur les possibilités qu’offre l’ouverture des données pour un musée :

Isabelle Reusa – Les musées et les API : une histoire à écrire

 

Experte en API et consultante en numérique et innovation, Isabelle programme et anime les conférences APIdays, API(dot)culture et bien d’autres.

« J’ai trouvé que les API, même si c’est un outil très utile, c’est très technique et en soit on ne trouve pas cela intéressant. Mais si l’on ne s’intéresse pas un peu aux tuyaux et aux boulons, si l’on ne s’intéresse pas à l’infrastructure, on se coupe des moyens qui nous permettent de faire pleins de choses. Grâce aux API et à toute la conduite du changement que cela implique, on arrive à faire ce que normalement on ne peut pas. »

« J’ai monté un meet-up qui s’appelle API(dot)culture où j’essaie de se faire rencontrer des institutions culturelles, des plateformes, des développeurs, des start-up et des acteurs avec des moyens plus réduits parce que c’est tout cela l’écosystème numérique culturel. »

« Une API, quand elle est ouverte aux développeurs, c’est une interface, c’est comme un site web. Très souvent vous avez une url qui commence par “api.” , il s’agit d’un portail. »

Isabelle Reusa

Écoutez un extrait de sa présentation des API :

Philippe Rivière – L’API, outil indispensable dans un réseau de musée

Responsable de la communication et du numérique à Paris Musées, Philippe possède une solide expérience dans le milieu de la culture.

“Les 14 musées de Paris Musées représentent plus d’un million d’oeuvres (sachant que le musée Carnavalet en comptent déjà 600 000). Nos musées reçoivent plus de 3 millions de visiteurs par an. »

“Dans le renouvellement de l’image et dans cette volonté de faire connaître nos collections nous avons eu la chance d’être suivis par notre tutelle sur un projet très ambitieux de site des collections. […] Avant fin 2020 nous devons avoir 600 000 oeuvres en ligne”

Philippe Rivière

Écoutez son intervention complète sur l’utilisation des API au sein du réseau Paris Musées :

 

Suite à ces interventions, les participants ont défini des problématiques auxquelles ils sont confrontés au quotidien. Ils se sont ensuite répartis en groupes afin de travailler sur ces problématiques et trouver des solutions grâce aux outils présentés. La fin de journée fût dédiée à la mise en commun des travaux et à une restitution des résultats par chaque groupe.

 

Nous tenons à remercier tous les participants pour leur réflexion et leurs échanges qui ont rendus cette journée très enrichissante. Nous réfléchissons déjà à un prochain événement…

Les derniers articles